à propos

 

Michel Dusariez a un don, précieux entre tous. Celui de percevoir ce que le commun des mortels ignore.
Il n’est pourtant pas magicien. Simplement photographe. Et ce qu’il capte appartient bien au domaine du réel. Son don naît de ce qu’il regarde nos vies, qu’elles soient routinières, belles ou tragiques, avec les yeux sensibles de l’artiste.

Qui ne connaît la grand place de Bruxelles ou le pont de Brooklyn, images d’Epinal imprimées à la chaîne, vues et revues. Mais regardez-les avec les yeux de Michel Dusariez… Il montre les choses « autrement », parce qu’il a choisi de se placer au cœur de son sujet, plutôt que face à lui. Il bouleverse ainsi nos perspectives, nos certitudes; là où jusqu’alors vous aviez vu le quotidien, le banal, Michel Dusariez capte le surprenant, les contrastes, l’inattendu.

Aurore d’hayer

_______________________________________________________________________________________

 

«Le mouvement subtilement cerné par la forme, laisse apparaitre des moments abstraits dilués et confondus, rendant visibles les déplacements du modèle. Cette abstraction est en fait la reproduction d’un mouvement pur, non cerné par la forme. La forme se dilue sous l’effet du mouvement.»

analyse de Stéfan Leclercq – Psychologie de la photographie

_______________________________________________________________________________________

 

Michel DUSARIEZ autodidacte dans les domaines de la photographie et de la mécanique se consacre depuis 1970 à des recherches d’images photographiques nouvelles et étonnantes, ce qu’il appelle des ”Images extraordinaires ”.

Production d’images ayant uniquement pour origine des prises de vues argentiques, sans trucages ou manipulations informatiques.

Depuis 1990 il oriente ses recherches sur l’image panoptique couvrant plus de 360° sur terre et dans les airs et plus récemment sous l’eau.

En 1995, il reçoit le prix DE BOELPAEPE de l’Académie Royale de Belgique – classe des sciences, pour ses travaux sur le relief stéréo 3D en panoramique +360°.

De 1997 à 2000 – Il illustre durant trois ans la rubrique hebdomadaire “ le portrait panoramique” pour le journal LE SOIR, plus de 180 photos publiées.

Un dernier projet vient de voir le jour, «People in Motion» explore les limites d’une écriture nouvelle, esthétique et innovante, suivant les traces de Marey, Muybridge et Edgerton, précurseurs de la chronophotographie, dont il revendique l’influence.

Il en résulte une représentation temporelle de ce qui se passe dans l’axe de l’appareil photographique argentique prototype, qui effectue à une vitesse donnée une rotation, pendant que le sujet exécute sa propre chorégraphie.

Le procédé inédit utilisé pour réaliser ces fresques photographiques permet de fixer sur la pellicule ce que l’oeil ne peut percevoir.

Michel DUSARIEZ offre ainsi une dimension nouvelle à l’art photographique en proposant de voir les choses autrement.